Menu
Créer un contenu
kesinizleyelim.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Billet : Le sexe du personnage principal importe peu

News débat et opinion
Billet : Le sexe du personnage principal importe peu
Partager sur :

La sortie du test d’Assassin's Creed Origins, il y a déjà plus d’un an, fut l’occasion pour moi de constater une tendance étrange dans mes messages privés sur le site ou à la vue de tous, sur Twitter. Parmi les habituelles questions demandant des détails supplémentaires sur le nouvel opus de la saga s’invitaient alors quelques interrogations concernant l’importance de la présence d’Aya. Une demi-douzaine de joueurs, plus précisément, qui s’inquiétaient à l’idée d’incarner un personnage auquel ils estimaient avoir du mal à s’identifier du fait de son sexe différent, d’après leurs dires. Si l’ensemble restait exprimé sans animosité ni volonté particulièrement malveillante, de telles idées m’étonnent tout de même à une époque où finalement, le sexe de notre personnage principal devrait peu importer.

Je vous l’accorde, cette dernière phrase est sans doute prononcée de manière un poil trop hâtive puisqu’elle ne peut s’appliquer à tous les types de jeux. Les RPG occidentaux vous permettant d’incarner un personnage dénué de background, le plus souvent muet ou très effacé, sont l’exemple parfait de l’incarnation totale d’une “coquille vide” dont vous allez entièrement façonner la destinée. Dans ce cas, il est plus compréhensible de vouloir entièrement définir le personnage concerné, que ce soit par sa carrure, sa coupe de cheveux, les traits de son visage ou plus simplement son sexe.

Billet : Le sexe du personnage principal importe peu
La question se pose moins pour un titre tel que Skyrim.

Pour ce genre de productions, deux choix s’offrent alors au joueur : celui de créer un personnage dans lequel il pourra potentiellement se retrouver par le biais de traits communs (caractère, apparence physique et sexe, donc), ou d’aller à l’opposé de ce choix en optant pour une personnalisation très différente de la réalité. Il s’agit ici d’un critère purement subjectif et la liberté de choix fait ici partie intégrante du concept, rendant l’envie de vouloir incarner un personnage tout à fait justifiable. Les titres de ce genre l’ont d’ailleurs compris en proposant depuis déjà bien longtemps la possibilité de choisir entre un personnage masculin ou féminin.

Mais tous les titres n’ont évidemment pas vocation à proposer une histoire avec un personnage qu’il est possible de façonner de A à Z. C’est d’ailleurs le cas de nombreuses grosses productions de ces dernières années dans lesquelles le personnage principal (voire les personnages principaux) dispose d’un background défini, qui va continuer de s’étendre sous vos yeux tout au long de l’aventure durant laquelle vous pouvez le contrôler. Rien que cette année, des titres tels que God of War, Shadow of the Tomb Raider, Assassin’s Creed (qui permet tout de même de choisir entre deux personnages) ou Red Dead Redemption II se sont aventurés sur ce terrain.

Le sexe du personnage revêt alors un caractère secondaire et importe moins dans ce type de productions, contrairement à son caractère, la manière dont il est défini et présenté par les développeurs, et surtout sa capacité à être intégré dans une histoire intéressante. Par exemple, je n'ai pas eu un sentiment d'incarnation moins fort en choisissant de contrôler Kassandra pendant près de 70 heures sur mon test d'Assassin's Creed Odyssey, dont j'ai surtout regretté la qualité d'écriture en deça de celle d'Origins. Je considère même que le sexe du personnage - en dehors de certaines fresques historiques en recherche de réalisme ou de titres narratifs s'appuyant sur un thème intrinsèquement lié à un genre - ne devrait pas non plus être la seule excuse pour l’intégrer à une histoire, tout comme sa religion ou ses origines.

Billet : Le sexe du personnage principal importe peuBillet : Le sexe du personnage principal importe peuBillet : Le sexe du personnage principal importe peu

Un bref coup d’oeil à des productions récentes permet d’ailleurs de constater que notre industrie semble progresser sur ce point. Ellie (The Last of Us) ou Aloy (Horizon Zero Dawn) sont des personnages profonds, attachants, dont les traits de caractère suffisent à les rendre aussi attachants auprès d'un public masculin. Elles auraient d'ailleurs très bien pu être des personnages masculins sans que cela n’affecte une grande partie de l’aventure, même si quelques éléments narratifs s'appuient ponctuellement - avec beaucoup de succès et d'intelligence, d'ailleurs - sur cette donnée. Leur sexe est un choix certes important, mais n'a pas été choisi au détriment des critères essentiels pour les développeurs, qui ont d'abord axé leur travail sur le fait de rendre ces personnages attachants ou plus simplement plaisants à incarner. Le constat rejoint d’ailleurs celui qu’il est possible de se faire pour un film ou un livre, dans lequel le background prédéfini d’un personnage qui ne nous ressemble pas n’empêche pas de se sentir immergé et concerné par le récit.

Certes, le sentiment d’incarnation est forcément moins fort dans ce média que dans le jeu vidéo ou il est possible de contrôler directement le personnage. Mais jouer reste aussi un moyen de s’évader en découvrant un nouveau monde, et à ce titre, être freiné par le sexe prédéfini d’un personnage revient pour moi à ne pas non plus être capable d’aller au delà d’un discours, d’un trait de caractère ou d’une esthétique qui nous déplaît dans le personnage concerné. Nous nous demandions récemment, lors d’une discussion à la rédaction, si le jeu vidéo se devait vraiment d’être réaliste. Une chose est en tout cas sûre à mes yeux : il ne doit pas systématiquement être le reflet de ce que nous aimerions incarner à l’écran.

Billet : Le sexe du personnage principal importe peu
Profil de Kaaraj,  kesinizleyelim.com

COMMENTAIRES


Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Harmonic
Harmonic
MP
le 15 déc. à 20:29

Si vous êtes un dev et que vous chercher des référence pour créer une héroïne virile mais tout en restant sensuelle, prenez Emily Blunt de Edge of Tomorrow.

Et comme exemple à ne pas reproduire : Rey dans Star Wars et Mary dans Godless

Lire la suite...
PictureShow
PictureShow
MP
le 10 déc. à 07:08

Je discute avec pas mal de joueurs...et s'ils ne veulent pas le dire directement (les mecs), il est clair que ça gêne une majorité de joueurs garçons d'incarner une fille...
Peut être par soucis d'égo, je ne sais pas.

Lire la suite...
whodatgirl
whodatgirl
MP
le 26 nov. à 20:12

moi ça me gène quand on fait un personnage féminin qui a des cannes comme des brindilles et défonce des brutasses comme un rien , sans que la magie ou des super pouvoirs soient de la partie. Mais s'il y a des armes à feu par exemple, je vois pas le problème. Donc niveau jeux de rôle ça peut me poser problème mais c'est probablement le seul type de jeu ou ça me gène et au niveau de la seule classe de guerrier par exemple.

j'ai vraiment aucun soucis par ex à jouer aux tomb raider, urban chaos ou un titre du genre aussi proposait une héroine black.

Et je trouve par contre qu'on a moins d’héroïnes féminines qu'avant. Après faut dire que bon nombre de jeux jap nous collent de la school girl aux grands yeux moi ça me branche pas, mais c'est pareil avec les minets de ff15

Lire la suite...
Commentaire édité 26 nov., 20:15 par whodatgirl
Unferth
Unferth
MP
le 22 nov. à 22:49

Perso j'ai quand meme du mal à m'identifier à un personnage féminin si c'est un jeu de rôle, ou un type de jeu qui demande de se mettre vraiment dans la peau du personnage. C'est pas impossible mais ça me dérange un peu (oulala je suis très méchant :hap: )
Pour le reste quand t'as aucune implication émotionnelle et emphatique je m'en tape un peu (les moba par exemple, osef)

Lire la suite...
Furiosa-Fury
Furiosa-Fury
MP
le 22 nov. à 00:37

Il vaut une Lara Croft charismatique au lieu d'un Nathan Drake sans charisme.

Lire la suite...
Gutsbaz78bis
Gutsbaz78bis
MP
le 21 nov. à 19:22

Le choix du sexe effectivement est important, mais au final c est ce que tu amène autour de lui, ses émotions, son caractère, et tous les personnages secondaires se mouvant autour de celui ci qui sont primordiales.

Exemple avec the last of us qui nous fait jouer un adulte masculin et une enfant, celà ne derange pas

Lire la suite...
Tortue_Ninchat
Tortue_Ninchat
MP
le 21 nov. à 19:17

Par exemple, je n'ai pas eu un sentiment d'incarnation moins fort en choisissant de contrôler Kassandra pendant près de 70 heures sur mon test d'Assassin's Creed Odyssey, dont j'ai surtout regretté la qualité d'écriture en deça de celle d'Origins.

What ?!? :rire: On peut pas décemment pensé ça sérieusement, c'est une erreur ? Hein dites moi que c'est une erreur de frappe ?

Ouais désolé je retiens que ça tellement ça me semble gros.

Lire la suite...
Commentaire édité 21 nov., 19:18 par Tortue_Ninchat
CptnPrinceX1
CptnPrinceX1
MP
le 21 nov. à 18:20

Honnêtement dire que si aloy ou elie avait été garçon n'aurais rien changé decredibilise ton argumentation
Pour aloy c'est une guerrière dans un monde principalement de guerrier masculin ce qui augmente la profondeur du personnage
Et pour elie de last of us n'en parlon pas car le fait que la relation père fille sois la apporte une touche plus que une relation père fils c'est comme dire que si kratos était une femme cela ne changerai pour ma part c'est faux le fais que ce homme rajoute au côté brutal du personnage.
Ta problématique est mal posé la question n'est pas de savoir si jouer avec avatar de sexe opposé empêche de s'identifier mais plus tôt de savoir si le sexe du personnage sert l'histoire.
Dans le cas assasin creed peut importe le sexe l'histoire ne change pas beaucoup ( même si pour moi Cassandra et mieux adaptée à ce jeu mais cela est purement subjectif) sur d'autres jeux par exemple comme mon favori The Witcher si Geralt
Avait été une femme cela aurait pour moi desservi d'histoire je précise que je ne suis pas un haters mais juste quelqu'un qui n aime pas trop ton argumentation. Tu aurais pu trouvé de meilleurs arguments.

Lire la suite...
Commentaire édité 21 nov., 18:21 par CptnPrinceX1
Breepzzz
Breepzzz
MP
le 20 nov. à 23:01

Honnêtement, stop avec tout ça.

C'est purement une question d'identification et d'immersion que de jouer son propre sexe! Je joue toujours des mâles viriles si possibilité (haha), sinon je trip bien avec Lara Croft, qui est, un des très rare jeu à imposer une femme au final.

Lire la suite...
Breepzzz
Breepzzz
MP
le 20 nov. à 22:57

"dont j'ai surtout regretté la qualité d'écriture en deça de celle d'Origins"

What :rire: ?! Et HS

Lire la suite...
Commentaire édité 20 nov., 22:58 par Breepzzz
Top commentaires
deGrasseTyson
deGrasseTyson
MP
le 19 nov. à 18:20

Je me fiche de jouer un homme ou une femme dans un JV , du moment que celui ci est crédible avec son univers , avec un Chara-Design convenable et un bon doublage (s'il il y en a un) ça me convient très bien. :play:

Lire la suite...
TexasRanger76
TexasRanger76
MP
le 19 nov. à 18:23

CBBE Bodyslide ou rien :noel:

Lire la suite...
Boutique
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.49 €
  • FIFA 19
    49.99 €
  • Marvel's Spider-Man
    44.90 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Kingdom Hearts III
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Diablo Immortal
    IOS - ANDROID
    Vidéo - Bande-annonce
kesinizleyelim.com